• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Faire le choix d’acheter une maison à rénover

Faire le choix d’acheter une maison à rénover - Faye Anderson

Nous y sommes, à faire le grand choix, celui d’acheter quelque chose. Mais tellement de possibilités s’offrent à nous, qu’on ne sait pas trop ou donner de la tête. Actuellement, on désire rester sur l’île de Montréal et le plus possible au centre. Ça, c’est ce que l’on sait. Pour le reste, voici les différentes opportunités qui nous sont offertes. C’est parti pour les inspirations.

Le condo clé en main

Il y a le condo clé en main, celui où tout y est : de la terrasse sur le toit, au gym même. Parfois, on trouve tout ce qu’il faut : marché et café à l’entrée. Ce que j’aime, c’est le confort et ne pas avoir à se casser la tête du tout. Le petit moins, ce sont les frais de condo, mais aussi le fait que c’est chez toi : oui, mais non. Je ne sais pas, mais j’aime beaucoup quand même !

L’appartement avec de l’âge, mais rénové : Il y aussi les appartements convertis en condo qui ont été rénovés et qui sont souvent super beaux. Plutôt dans des anciens quartiers, on aime leurs petits cours parfois atypiques, et leurs jolis balcons. L’inconvénient, souvent un indivise et il faut vraiment apprendre à dealer et aimer l’autre, ou les deux (au max) propriétaires. C’est donc plus micromanagement comme gestion.

C’est aussi très cher.

Le duplex ou l’appartement à rénover : On aime le fait que l’on peut le mettre à notre goût, que c’est hyper créatif. Pour les moins, ça prend beaucoup de ressources si on ne sait pas tout faire soi-même, ce qui est indéniable : entrepreneur général, poseur réparateur clôture. Pour les moins aussi, ça prend beaucoup de patience, d’organisation et d’être prêt à vivre dans les rénovations.

Et vous, de votre côté, quel choix feriez-vous ?

À propos de l’auteur :

author

Femme débordée, ce blog est né d’abord pour mes amies qui me poussent sans cesse à écrire, affirmant que j’ai du talent à défaut de temps. Une manière de me suivre ailleurs que sur les réseaux sociaux, je suppose. Alors je me lance ! Advienne que pourra …