• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Gagnant d'un prix

Gagnant d'un prix - Faye Anderson

Le gouvernement du Québec a décidé d'accorder un prix au meilleur consultant en SEO Québécois de l'année. Ce n'est pas une distinction qui sera accordée une seule fois, mais toutes les années à venir.

La cérémonie d'intronisation aura lieu dans un grand hôtel au centre-ville de Montréal (il n'a pas été encore précisé lequel). Le Lieutenant-gouverneur du Québec, le Premier Ministre, et même le Gouverneur-général du Canada ont déjà confirmé leur participation. Pourtant, on ne sait pas encore qui sera sur le scénario pour mettre le prix dans les mains du candidat élu. Ce prix sera (en plus de la plaquette symbolique) une somme de 100 000 dollars.

Par ailleurs, la soirée comptera un petit concert avec les personnalités les plus importantes de la musique francophone. Avant cela, le Lieutenant-gouverneur du Québec prononcera un long discours sur l'apport de tous les candidats au développement technologique de la province. Ceci n'a pas trop l'air d'être une bonne décision en raison des derniers scandales : il risque de se faire rejeter par le public, même avec quelques sifflements !

En gros, l'élection est prévue ainsi : initialement, une trentaine de candidats seront sélectionnés par le Ministère de la Technologie et par les autorités de l'École Polytechnique de l'Université de Montréal. La moitié de cette trentaine sera mise à l'écart. Ensuite, cette quinzaine de candidats sera réduite à trois seulement. Ce trio participera de la cérémonie en question à laquelle sera annoncé le candidat élu. C'est le Gouverneur-général qui recevrait l'enveloppe avec le nom du privilégié.

Quant au jury qui évaluera aux candidats, il comptera cinq membres. Leur désignation a été un peu polémique en raison que deux ou trois candidats seraient liés à une grande agence de marketing en ligne, laquelle voudra que le candidat élu (ou au moins le trio qui sera présent à la cérémonie) soit un de leurs experts. Il y en a qui assurent même que le vainqueur serait déjà élu même avant le début des évaluations !

Une autre polémique liée à cette distinction serait la prépondérance de candidats masculins. Ce n'est pourtant pas nouveau que les professions informatiques en gros sont très machistes et donc on exige plus aux femmes qu'aux hommes. Déjà à l'Université, on dit (en blague) que les filles qui s'inscrivent dans ces carrières le font pour trouver un petit-copain.

En somme, les spéculations sont à l'ordre du jour. Pourtant, aucun communiqué de presse n'a été délivré pour l'instant par le Gouvernement du Québec à ce sujet. Il faudra donc attendre le jour de la cérémonie pour tirer des conclusions.

À propos de l’auteur :

author

Femme débordée, ce blog est né d’abord pour mes amies qui me poussent sans cesse à écrire, affirmant que j’ai du talent à défaut de temps. Une manière de me suivre ailleurs que sur les réseaux sociaux, je suppose. Alors je me lance ! Advienne que pourra …