• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Marques et services mondiaux

Marques et services mondiaux - Faye Anderson

En me baladant sur le Plateau, l’autre jour, je me suis rendu compte du nombre de marques présentes ici à Montréal, et qui existent aussi ailleurs … Il y a tellement d’enseignes qui ont des succursales un peu partout. C’est vrai que j’aime beaucoup les petits magasins atypiques, on y trouve souvent des merveilles, mais les grandes enseignes ont du bon aussi. C’est qu’on connaît la marque, les produits, le style.

Mon amie Valérie, en visite dans le sud de la France pour voir sa maman, a découvert l’ouverture d’un magasin Primark à Nice. Quelle surprise pour elle qui habite le nord de l’Angleterre, à Bradford. Elle m’a dit qu’elle était allée voir le magasin par curiosité. C’était la même présentation que chez elle, et ainsi, le temps qu’elle était dans le magasin, elle a eu l’impression d’être télé-transportée à Bradford !

Le magasinage en général, se développe de plus en plus de façon similaire ici et là. Par exemple, on voit fleurir de grandes zones de magasinage en Europe, un peu comme ici au Canada, ce qu’on voyait assez peu avant.

Cela a un côté pratique non-négligeable, et surtout, le parking est gratuit pour au moins 3 heures, voire plus. En 3 heures, cela laisse du temps de flâner, de découvrir de nouvelles choses, et de faire de belles emplettes. Je n’irais pas tous les jours, mais une fois par mois environ, c’est agréable. L’idéal, serait qu’il y ait des coins enfants où nous pourrions confier notre progéniture le temps de faire notre magasinage. Cela viendra peut-être avec le temps … Ou cela existe peut-être déjà quelque part …

Une amie à moi, qui venait de se faire opérer des varices laser, s’est offert une petite journée magasinage dans un de ces centres commerciaux, ce qui lui a permis de décompresser, et penser à autre chose. Bien sûr, il n’y a pas que le magasinage dans la vie, on peut aussi s’aérer, et trouver d’autres endroits pour se changer les idées, mais c’est quand même plus facile d’aller au Complexe Desjardins, qu’à Charlevoix ! Le dépaysement n’est pas le même !

En ville, j’aime bien aller aussi au Centre Eaton, relié au Montréal souterrain. C’est assez dépaysant pour une Européenne, on est peu habitués à ce genre de structures en Europe.  L’hiver, en période de grand froid, c’est fort appréciable ! Il faut dire que j’admire le Canada pour bien des raisons, et notamment, le côté pragmatique de ses infrastructures, et son mode de vie très bien pensé.

À propos de l’auteur :

author

Femme débordée, ce blog est né d’abord pour mes amies qui me poussent sans cesse à écrire, affirmant que j’ai du talent à défaut de temps. Une manière de me suivre ailleurs que sur les réseaux sociaux, je suppose. Alors je me lance ! Advienne que pourra …