• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Un très beau cadeau

Un très beau cadeau - Faye Anderson

Après la naissance de notre deuxième fils, qui n’a fait ses nuits qu’à partir de six mois, l’insomnie nous rendait au bord de la dépression, vu qu’on ne dormait plus la nuit. Mon mari se réveillait pendant la nuit pour changer le petit, et il arrivait toujours en retard au travail. Son patron lui en a fait la remarque à plusieurs reprises, vu qu’il travaillait dans une petite société individuelle. On s’est donc dit qu’il fallait déménager et trouver un petit appartement à côté de son lieu de travail. Après quelques semaines de recherche, nous avons réussi à trouver un petit logement dans nos moyens.  Une semaine avant le départ, j’ai fait le ménage et j’ai sorti toutes les vieilleries qui se moisissaient dans le placard, ainsi que l’armoire de mon mari et de mes fils. J’ai mis ce que j’y ai trouvé dans un grand carton que j’allais offrir à une œuvre de charité. En rangeant le grenier, j’ai trouvé une pile de vieux bouquins dont quelques-uns étaient encore en très bon état.  J’étais en train de lire un livre qui parlait de , quand j’ai aperçu une cassette en bande magnétique sur laquelle était écrit le nom de ma défunte grand-mère et de mon grand-père.  J’ai été surprise,  car je n’ai  pas connu mes grands-parents.  Je voulais donc voir ce que contenait cette cassette. Pourtant, j’ai préféré appeler mes parents, car j’appréhendais ce que j’allais y trouver. Je ne voulais surtout pas en voir le contenu sans ma mère. Elle est donc venue chez nous, le problème, c’est que c’était une vieille cassette, notre lecteur de salon ne pouvait pas le lire. Donc, nous nous sommes rapprochés d’un spécialiste qui pouvait transférer les données sur un support numérique. En récupérant le film, on nous a dit qu’une fraction a été effacée, mais que la plus grande partie a pu être sauvée. Nous avons donc avec ma mère, décidé de regarder ensemble le contenu du film. C’était une journée à la plage qu’elle a passée avec ma grand-mère et mon grand-père quand elle avait trois ans. Elle m’a expliqué qu’elle se souvenait très bien de cette journée. Elle m’a dit aussi que c’était le plus beau cadeau que le destin pouvait lui donner. Depuis quelque temps, elle pensait sans arrêt à ses parents sans trop savoir pourquoi. Elle disait que c’était peut-être le moyen pour ses parents de lui dire de l’au-delà, que tout va bien pour eux.

À propos de l’auteur :

author

Femme débordée, ce blog est né d’abord pour mes amies qui me poussent sans cesse à écrire, affirmant que j’ai du talent à défaut de temps. Une manière de me suivre ailleurs que sur les réseaux sociaux, je suppose. Alors je me lance ! Advienne que pourra …